Séjour du CCC en Diois: « Luc en Diois »

CLUB SANDWICH

Sur la grande table du Diois, solide et massive, rassemblez les ingrédients suivants :

Marco, le cornichon au subtil piquant, cherchant à te pousser du coude et prêt à faire rire la troupe en s’en mettant une bonne dans une épingle un peu serrée.

François, un peu tomate Cœur de Bœuf, charnu dans le propos, toujours disposé à t’aider quand tu récoltes des pépins.

Gérald, tranché fin, tel un effiloché de jambon bien affiné qui passerait partout, à toutes les sauces.

Ghislain, en Bacon savoureux, un peu grillé à cœur, parfois tête de lard quand les sucs se concentrent.

Didier, Cheddar ou Gruyère ? Avec trous ou sans trous ? Il ne sait jamais trop quelle recette il doit suivre.

Luc, le piment du groupe, sec et puissant, sans qui rien n’aurait cette saveur dans la préparation.

Titi, le balsamique, cette touche suave qui enveloppe tout d’une bonne humeur joyeuse.

Cécile, nouvelle venue, peut-être Batavia ou Blonde de Paris, un peu craquante, qui se pose comme une feuille fraîche sur notre vieille recette.

Bruno, la moutarde c’est lui, entre doux et piquant suivant l’humeur, parfois en grains quand elle lui monte au nez.

Jean Michel, l’oignon rouge un peu teigneux qui résiste presque à tout, à te faire pleurer de bon matin quand il enlève ses pelures et se jette dans le saladier de traces.

Robert, du pain béni, posé et moelleux dans ses actes, vous en mettrez deux tranches.

Michel, lui c’est du beurre, il s’étale sans rien dire, souffre en silence ou fond de plaisir.

Paul, le fils de Bruno, le ketchup du groupe, plein de peps. La note sucrée de la jeunesse.

Catherine, l’olive verte, AOC de préférence, attention au noyau quand tu lui proposes ton aide. A s’y casser les dents !

Philippe, basilic, ciboulette ou persil ? La plante aromatique discrète mais nécessaire pour relever le niveau. Il peut tout faire mais cherche encore sa voie.

Jean Louis, l’œuf dur. Cassez la coquille pour savoir ce qu’il pense.

Mélangez, dosez puis superposez joyeusement tout ce beau monde dans un désordre assumé, saupoudrez de rires et servez aussitôt dans un cadre magnifique de vallons boisés et secrets, de croupes herbeuses et de falaises calcaires imposantes sur une nappe Vichy faite d’entrecroisements de singles et de chemins merveilleux. Accompagnez le tout d’une bière locale bien fraîche. Succès garanti. Recette du bonheur ? Peut-être. Pourvu qu’on ait l’ivresse du plaisir !

C’était la recette du Club Sandwich de Luc en Diois 2019

Michel

(1 commentaire)

    • AL1 on 11 octobre 2019 at 16 h 53 min
    • Répondre

    Hum ! Ca donne envie de goûter cette joyeuse recette !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.