Les Vététistes aux Canaries

Heureux qui comme  les  Vététistes  ont fait  un beau voyage .

Sous l’impulsion de Didier en cette année 2018 nous avons expérimenté pour la première fois de notre longue histoire
( 14 -ème raid VTT ) une nouvelle formule de voyages VTT au CCC
– en étoile ,
– avec accompagnateurs/moniteurs ,
– vélos loués sur place ,
– logistiques pour des transferts au départ et à l’arrivée .

Ce fut le cas du Queyras en Juillet puis Les Canaries en Septembre. Il faut remonter à 2010 avec Chamonix-Zermatt et le Hoggar pour voir deux séjours VTT la même année au CCC .
La cuvée 2018 est donc une année exceptionnelle . Hic !

Sous la même « formule » se cachent quelques différences :
– Nous dormions sous la tente dans Le Queyras , les Canaries étaient plus « chics » ( hôtels « étoilés » avec ascenseurs ,piscines , un festin de petits déjeuners — ) sans compter le tour des restaurants et des bars le soir venu .
– L’ accompagnateur germano-ibérique ne fait pas preuve des mêmes talents que son homologue haut-alpin .
– Location optionnelle pour essayer le VAE dans le Queyras , Location nécessaire de bons vélos tout suspendus pour éviter coût et coup dans les avions pour les Canaries .
– Je vous laisse deviner où il y a des 3000 et des passages enneigés avec le vélo qui saute et se faufile dans des singles sinueux jusque dans la vallée et où il y a des volcans avec le vélo qui « godille » en descente dans la cendre jusqu’à la plage .
– Pour les transferts les accompagnateurs peuvent utiliser leur propre véhicule ( Queyras) ou sous traiter à des taxis pour rejoindre le point haut du départ pour un retour en vélo ( même par la route ) comme les Canaries .

Pour aller plus loin dans les Canaries  : se référer à l’excellent ouvrage du vélosophe Michel Lavail « Viaje Volcanico » ci-joint . ——-> Article Canaries de Michel

Premier chapitre : Les caractères du groupe
Deuxième chapitre : Géographie et volcanisme des Canaries
Troisième chapitre : Nos circuits à Ténérife et La Palma
Quatrième chapitre : Où siffler n’est pas vulgaire mais un art .
Cinquième chapitre : Le « chic » a un cout en tonne de carbone ( et en tonne de béton )

Ghislain

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.